A travers le monde, est célébrée aujourd’hui la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien. Établie par l’Assemblée générale des Nations unies en 1977, cette journée permet de réaffirmer avec force que la lutte du peuple palestinien est justifiée et se fonde sur le droit international. Comme l’a déclaré António Guterres, secrétaire-général de l’ONU,
Dimanche 18 novembre, lors de son allocution de clôture de la convention annuelle du Crif, Laurent Nunez, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, a déclaré : « Je condamne avec fermeté l’appel au boycott de produits israéliens […] ces actions sont constitutives d’une infraction pénale et la préfecture de police procède à l’ensemble des
gaza-la-france-doit-cesser-de-soutenir-les-agressions-israeliennes
Après trois jours de violences meurtrières, qui ont provoqué la mort d’au moins 15 Palestiniens et d’un Israélien, un accord de cessez-le-feu avec Israël a été annoncé par les groupes palestiniens de Gaza. Cet accord met au moins provisoirement fin aux violences les plus graves depuis l’agression israélienne de 2014. Dans un communiqué publié dimanche
Après 403 jours de détention aux mains des autorités israéliennes, Salah Hamouri a enfin été libéré aujourd’hui. C’est une grande nouvelle pour tous les jeunes communistes, qui s’associent à la joie de la famille, proches et amis de Salah. Nous saluons toutes celles et tous ceux qui se sont engagés dans le combat pour la
La FMJD au sujet de la décision des Etats-Unis de mettre fin à leur financement de l’UNRWA pour les Palestiniens La FMJD condamne la décision du gouvernement des Etats-Unis d’arrêter le financement de l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient, le programme qui a fourni
Dans la nuit du 22 au 23 août 2017, notre compatriote franco-palestinien Salah Hamouri était arrêté par les forces israéliennes à son domicile de Jérusalem-Est, en Palestine occupée. Depuis un an, Salah Hamouri est emprisonné sous le régime de la détention administrative, mécanisme unanimement dénoncé comme violant les droits humains car ne nécessitant ni accusation
lettre-mjcf-a-ahed-tamimi
Ahed Tamimi a recouvré aujourd’hui la liberté, après huit mois de détention aux mains des autorités israéliennes. C’est également le cas de sa mère Narimane. Alors âgée de 16 ans, Ahed Tamimi s’était opposée, sans arme, à l’intrusion de soldats israéliens dans sa maison alors que, le jour même, son cousin avait été défiguré par
declaration-du-mjcf-pour-la-liberation-de-salah-hamouri
C’est sans surprise que nous avons appris la triste nouvelle de la prolongation de 3 mois de la détention administrative de Salah Hamouri. 10 mois après sa mise en détention, c’est une nouvelle fois sans qu’aucune charge ne soit prononcée contre lui que le verdict est rendu. Un verdict qui confirme l’arbitraire de son emprisonnement
salah-etre-libere-france-agir
Arrêté le 23 août 2017 et détenu sans charge depuis par les autorités israéliennes, l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri passe aujourd’hui son 300e jour de détention. Les autorités israéliennes n’ont toujours pas avancé l’ombre de la moindre charge pour justifier l’emprisonnement de Salah Hamouri. Les simulacres de procès qui ont ponctué ces 300 jours de détention