JE SOUHAITE PARTICIPER AUX ACTIONS DU MJCF

L'ACCÈS AUX TRANSPORTS, UN ENJEU SOCIAL ET ÉCOLOGIQUE

L'accès aux transports, un enjeu social et écologique

Que cela soit en zone rurale ou urbaine, le manque de transports en commun ou encore leurs coûts trop élevés sont autant de freins à l’accès aux études, à l’emploi ou encore aux loisirs. Ainsi, mener la bataille pour l’accès de toutes et tous aux transports répond à un enjeu social fort.

Mais il réside aussi un enjeu environnemental important dans ce combat. A l’heure d’une prise de conscience générale de la nécessité de changements forts afin de lutter contre le réchauffement climatique, le développement et la gratuité des transports en commun apparaît essentiel. En effet, en France, le secteur des transports émet à lui seul un tiers des émissions de gaz à effet de serre. Développer les transports en commun et en permettre l’accès à tous permettra de faire baisser drastiquement ces émissions.

NOS REVENDICATIONS

Le Mouvement jeunes communistes de France propose des revendications qui permettent immédiatement de simplifier l'accès aux transports, notamment pour les jeunes.

Tract pour la gratuité des transport (Poitiers)
Les besoins en transports sont énormes tant se déplacer fait parti du quotidien, que ce soit pour travailler, pour étudier, pour pratiquer un sport ou encore un loisir. Se déplacer fait partie des libertés fondamentales qu’il faut garantir. Or aujourd’hui, de nombreuses agglomérations ont fait le choix d’augmenter les tarifs des titres de transports. Ce coût toujours plus élevé correspond à une part non-négligeable pour beaucoup et vient directement remettre en cause le droit à la mobilité. C’est dans ce sens que le MJCF revendique la gratuité des transports en commun. Se déplacer doit être un droit et non un luxe.

La saturation des réseaux de transports collectifs, ou leur inefficacité, sont aujourd'hui les principaux freins à leur utilisation. Leur développement doit donc être une priorité afin de représenter une réelle alternative aux modes de transports individuels et notamment la voiture. Les transports en commun doivent être développés à augmentant leur maillage territorial mais également leur fréquence ainsi que leur amplitude horaire.

Pour les déplacements sur des moyennes et grandes distances le train est le mode de transport le plus écologique. Le maillage ferroviaire doit être conservé et développé afin de réduire l'utilisation des véhicules individuels mais également des camions dans le cas du fret. Le transport par rail de marchandises est une solution d'avenir !

Permettre à chacune et chacun quelque soit son territoire d'être relié à un réseau de transport collectif est un impératif aussi bien social qu'écologique. Les gares de proximité c'est permettre même aux plus démunis de pouvoir se déplace mais c'est aussi éviter de nombreux déplacement en voitures. Pour les jeunes des territoires les plus isolés, c'est la seule possibilité de se mouvoir en autonomie avant l'obtention d'un véhicule personnel.

Les entreprises contribuent actuellement de deux manières directement au financement des transports en commun. Tout d'abord par le versement transport une taxe sur leur masse salariale versée aux communes pour financer les transports en commun. Ensuite, elles doivent également prendre en charge 50 % des abonnements de leurs employés. La taxe sur leur masse salariale est aujourd'hui d'un montant relativement modeste. Son relèvement pourrait donner un coup d'accélérateur aux investissements, tout en permettant de baisser les tarifs, voire d'atteindre la gratuité.

L'utilisation d'un véhicule individuel reste nécessaire. De nombreux jeunes ne peuvent toutefois pas se payer le permis de conduire. Son intégration dans le cursus scolaire obligatoire permettrait de mettre sur un pied d'égalité l'ensemble des jeunes face au permis. Ce dernier est encore bien souvent un impératif pour trouver un emploi, il est donc logique que l'Education nationale assure son passage.

EN ACTION !

HAUT
J’ADHÈRE
JE DONNE